Le financement de votre formation dépend de votre statut

La pédagogie de l’alternance intégrative favorise les interactions entre les terrains professionnels et le Ce.F. Le stagiaire bénéficie d’un suivi personnalisé au centre de formation et sur les lieux professionnels. Le Ce.F, en s’appuyant sur son savoir-faire historique en matière d’alternance (professionnalisation, apprentissage ou cours d’emploi), accueille aussi des stagiaires en formation initiale (voie directe).

Les statuts

1. En situation d’emploi

Vous êtes salarié(e) (CDI, CDD) et vous avez l’accord de votre employeur pour vous autoriser à suivre cette formation et pour prendre en charge l’ensemble des frais afférents.

Vous avez alors le statut de stagiaire et votre couverture sociale est celle correspondant à votre emploi.

2. Sous contrat d’Apprentissage

Vous êtes âgé(e) de 18 à 29 ans révolus, vous pouvez trouver un “contrat d’apprentissage”: vous devez chercher un employeur qui acceptera de conclure un contrat d’apprentissage avec vous.

Vous avez alors le statut d’apprenti(e) et votre couverture sociale est celle qui correspond à votre emploi.

3. Sous contrat de professionnalisation

Vous êtes âgé(e) de 16 à 25 ans révolus, ou vous êtes demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus ou vous êtes bénéficiaire de certaines allocations ou contrats aidés vous pouvez trouver un contrat de professionnalisation. Votre objectif est de permettre d’acquérir une qualification professionnelle ou de compléter votre formation initiale par une qualification complémentaire en vue d’accéder à un poste déterminé dans l’entreprise. Ce contrat ouvre droit pour l’employeur, pour certaines embauches et dans certaines limites, à une exonération de cotisations patronales de sécurité sociale. Votre couverture sociale est celle qui correspondant à votre emploi.

4. En voie directe

Si vous n’avez pas de contrat de travail, de contrat d’apprentissage ou de contrat de professionnalisation et vous comptez suivre une formation en tant que particulier, alors le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine peut prendre en charge les coûts pédagogiques (si la formation envisagée est ouverte à la voie directe).

Vous avez alors le statut d’élève et vous avez la responsabilité de vous assurer de votre propre couverture sociale.

Les financements

Plusieurs types de prises en charge financière de la formation sont possibles selon que vous êtes / serez :

En situation d’emploi

  • Financement par l’employeur au titre du Plan de formation,
  • Financement par un congé individuel de formation (CIF CDI – CDD), information auprès de l’employeur.

En apprentissage

  • Dans le secteur privé, les frais pédagogiques sont pris en charge par l’OPCO de l’employeur, via un financement de France Compétences. Le reste à charge de l’employeur les rémunérations des apprentis.

Dans le secteur public territorial, le CNFPT prend en charge 50 % des coûts pédagogiques sur la base de coûts contrats . Le reste est dû par l’employeur

  • Le salaire de l’apprenti est versé, dans les conditions obligatoires réglementaires prévues, par l’employeur. L’apprenti est rémunéré en pourcentage du SMIC ou du Salaire Minimum Conventionnel selon son âge ou le secteur dans lequel il évolue (privé ou public).
  • Les frais annexes sont pris en charge dans le secteur privé à hauteur de 3€ par repas (petit déjeuner – déjeuner) et 6€ par nuitée sur le temps de formation théorique et sur présentation de factures (contacter l’ADAPSSA pour plus d’informations).

Les frais annexes dans le secteur public ne sont pas pris en charge.

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter :
L’ADAPSSA (Association pour le Développement de l’Apprentissage dans les Professions Sanitaires et Sociales en Aquitaine),
Tél. : 05 53 74 02 16
E-mail :

En contrat de professionnalisation

  • Les frais d’inscription et les frais de scolarité sont pris en charge par l’employeur,
  • Les bénéficiaires âgés de 16 à 25 ans révolus sont rémunérés en pourcentage du SMIC selon leur âge et leur niveau de formation. Les salariés âgés de 26 ans et plus perçoivent une rémunération qui ne peut être ni inférieure au SMIC ni à 85 % du salaire minimum conventionnel. Des dispositions conventionnelles ou contractuelles peuvent prévoir une rémunération plus favorable pour le salarié.

A savoir : les employeurs qui embauchent et forment un demandeur d’emploi, âgé de 26 ans et plus, dans le cadre d’un contrat de professionnalisation, peuvent, bénéficier d’une aide spécifique (sous certaines conditions). Une aide de l’État est également prévue au profit des employeurs embauchant un demandeur d’emploi de 45 ans et plus en contrat de professionnalisation.

En voie directe

  • L’étudiant finance ses droits d’inscription et ses frais de scolarité,
  • Les frais pédagogiques sont pris en charge par le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine.